Je voyais les chrétiens comme des fous

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Je voyais les chrétiens comme des fous

J'ai été traditionnellement baptisée étant bébé et j'ai suivi des cours de catéchisme. Pourtant, ma famille ne s’affichait pas comme chrétienne. Moi-même n'ai jamais eu d'affinités pour les choses religieuses. Tout ça servait, à mon avis, à se construire une culture générale. 

Puis un évènement important est arrivé dans ma belle-famille. Un événement qui a déclenché plusieurs conversions, dont celle de mon fiancé. Lorsqu'il s'est converti, cela faisait déjà six ans que nous étions ensemble. À travers lui, j'ai été confrontée à une étape très dure de ma vie. 

Le dilemme

J’avais deux options : quitter mon premier amour qui devenait fou à mes yeux, ou rester avec lui et tenter de comprendre sa folie au risque de devenir folle, moi aussi. Car c'était de cette façon que je voyais les chrétiens, comme des fous. Je ne comprenais pas comment il était possible de croire en une religion quelconque dans le monde scientifique dans lequel nous vivons.

J'ai donc pris la décision de comprendre mon fiancé. Lorsque j'ai commencé à lire la Bible, je ne comprenais absolument rien. Puis un jour j'ai insisté et j'ai recommencé à la lire une deuxième fois. Je ne saurais pas comment l'expliquer, mais tout m'a semblé très simple à comprendre. Comment n'avais-je pas pu comprendre auparavant ? 

Mes combats

Cette première approche a été compliquée pour moi car j'avais l'impression d'avoir continuellement une petite voix dans la tête qui m'indiquait ce que je faisais de bien ou de mal. Tout me semblait interdit. C'était dur, pour la simple et bonne raison que je cherchais à concilier mon ancienne vie et ce que j'étais en train de devenir. 

À force de persévérance, les choses m'ont semblé beaucoup plus simples. Aujourd'hui je me sens vraiment libérée de plusieurs poids, par exemple celui du regard des autres, ou le fait de ne pas boire de l'alcool ou encore celui de ne pas avoir l'âme d'une fêtarde. Je ne vois ni ne vis plus les choses de la même façon. La vie a pris tout son sens.

Vous aimerez aussi

Il y a des gens qui s’éloignent de Dieu à cause des malheurs qu’ils ont...
Des réalités intimement liées dans la vie d’Abderrahmane. Samedi 24 juin...
Donner, c’est s’apprêter à recevoir. Quelle surprise ! Abdel attend aussi...
C’est à bout de forces qu’Hélène rencontre enfin Dieu. Elle a alors 49...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...