Le Rassemblement pour un renouveau réformé (R3)

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
 Le Rassemblement pour un renouveau réformé (R3)

Le « Rassemblement pour un renouveau réformé » - abrégé « le R3 » - est une association toute récente ! Après deux ans de gestation (1) , elle a connu son Assemblée constitutive le 6 novembre 2015. En moins de quatre ans, elle a passé de 22 à 122 membres et 57 sympathisants. La grande majorité des membres vit dans le canton de Vaud mais le R3 se voit et se veut clairement Suisse romand. Des rencontres ont eu lieu avec bonheur dans le canton de Fribourg (2017) et Neuchâtel (2018). De septembre 2017 à mai 2019, nous avons eu le privilège de bénéficier de l’engagement de Frédéric Hammann - par ailleurs professeur de théologie systématique à la Haute-Ecole de Théologie de St-Légier - comme secrétaire général.

Pourquoi ce nom R3?

Un long débat a eu lieu dans la période de gestation pour savoir si nous allions maintenir le terme « évangélique » - qui qualifiait son prédécesseur : le Forum évangélique réformé (FER) - dans le nom de notre association. Certains y tenaient beaucoup ; d’autres percevaient le malentendu : nous risquions d’être perçus comme une infiltration des Eglises évangéliques dans l’Eglise réformée ; d’autres encore ne se reconnaissaient pas comme évangéliques. Nous avons pratiqué - sous la houlette de Martin Hoegger - la méthode de décision par consensus et c’est l’appellation R3 qui a recueilli l’adhésion de chacun.e. En choisissant de nous désigner comme « Rassemblement pour un renouveau réformé », nous exprimions l’essentiel de notre positionnement :

  • nous sommes « pour » et non « contre » ;
  • nous recherchons un « renouveau » pour l’Eglise réformée et non un pouvoir dans l’Eglise, pour gouverner à la place des autres ;
  • nous nous « rassemblons » pour faire entendre notre voix parmi les différentes tendances théologiques qui habitent l’Eglise réformée. D’où le projet de rédiger un Manifeste (2) .

Le Manifeste bleu

...

1. Voir l’article de Martin Hoegger dans ce numéro.

2. A vrai dire, l’idée d’un « Manifeste » vient probablement des contacts avec le mouvement hollandais « Evangelisch Werkverband » dont le directeur - Hans Eschbach (1948-2019) - a visité l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud en novembre 2012. Voir la traduction de leur « Manifeste évangélique » dans ce numéro.

Vous aimerez aussi

Une fois encore, la violence aveugle, les tirs de missiles en rafales et les...
« La question éthique est au cœur du premier évangile » . Pour...
Par Christopher Wright, pour le compte du comité de pilotage LIRIP ...
La Réforme représente un changement radical et essentiel dans la relation du...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...