Écoute Jésus. Il a un projet pour ta vie

Complet
Note : 50
( 1 vote )
Écoute Jésus. Il a un projet pour ta vie

Ma mère voulait m’avorter

J’avais dix ans quand ma mère m’a dit que cela avait été pour elle une vraie catastrophe d’apprendre qu’elle était enceinte de moi. Elle m’a même précisé qu’elle avait réussi à avorter l’enfant qui m’avait précédé et celui qui m’avait suivi, mais qu’elle n’avait pas réussi avec moi. Et d’ajouter tout aussi crûment: « si nous avions eu les finances, nous serions allés à l'étranger pour me faire avorter. » Je sentais dans sa voix que cet épisode avait été très douloureux pour mes parents. Heureusement, j’ai eu l’occasion de lire plus tard cette prière dans la Bible : « Dès le sein maternel, j’ai été sous ta garde, dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu. » Quel réconfort !

Ce que Dieu m’a dit dans ma souffrance

Un jour, quelqu’un qui ne connaissait pas mon histoire m’a dit : « Tu as failli mourir trois fois mais Dieu t'a gardé ». Cette parole a résonné longtemps en moi. Je n’ai pas pu m’empêcher de demander régulièrement à Dieu : « Pourquoi me rappelles-tu cela Seigneur, puisque je le sais déjà ? »

Dieu m’a répondu à travers une conviction qui s’est exprimée fortement en moi. Elle m’a profondément bouleversé et impacte désormais toute ma vie. La voici :

- Bernard, lorsque je t'ai vu dans le ventre de ta mère, j'ai dit à ceux qui étaient autour de moi je l'aime bien ce petit gars, s'il n'est pas avec nous durant l'éternité pour faire la fête, il va manquer quelqu'un !

- Heu Seigneur, tu es sûr de ne pas te tromper de personne ? Tu vois que je suis loin d'être parfait, je suis même parfois tordu.

Mais il me répéta la même chose

- Bernard je t'aime depuis toujours, je t'ai gardé pour me faire connaitre à toi et je te le dis : si tu n'es pas avec nous pour vivre la fête durant l'éternité, il va manquer quelqu'un.

J'étais consterné, ému, désarçonné par tant d'amour et d'attention de la part du Créateur à mon endroit.

Dieu m’a parlé aussi par une prière qu’on trouve également dans la Bible : « Quand tu me formais dans le secret, quand tu me brodais dans la profondeur de la terre, tu voyais tout, rien n’était caché pour toi. J’étais à peine formé, tu me voyais déjà ! Déjà, tu avais écrit dans ton livre le nombre de jours que tu allais me donner, et pourtant, aucun n’avait encore commencé ! »

Il est rassurant de lire que d'autres avant moi ont fait la même expérience.

Qu'avais-je pu bien faire pour mériter l'honneur d'être dans le cœur de celui que j'appelle mon Père Céleste ? En fait rien ! Que peut faire un embryon ? Rien, absolument rien. De plus, il est totalement vulnérable !

Avec Dieu, tout est cadeau

La Bible dit aussi : « c’est par la grâce de Dieu que vous avez été sauvés, au moyen de la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu, il n’est pas le résultat de vos efforts, ainsi personne ne peut se vanter. »

Il s’agit bien d'un don, d'un cadeau de Dieu lui-même. Aucun mérite, aucun effort pour vivre l'éternité avec le Créateur. Son amour ne s'achète pas, il se reçoit, il s'accepte… ou se refuse.

Jean, un disciple de Jésus avait été témoin d’une scène extraordinaire où il avait entendu une voix du ciel dire : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le ! » Il écrira plus tard : « Personne n’a jamais vu Dieu mais le fils unique, (Jésus) qui est Dieu et qui demeure auprès du Père, lui seul l’a fait connaître. »  

Écoutez ce que Jésus dit lorsqu'il parle de l'amour du Père. Écoutez-le lorsque, avec compassion, il guérit des corps, des émotions et des traumatismes de la vie. Écoutez-le lorsqu'il accueille celui qui est marginalisé ou lorsqu'il parle de relation personnelle avec le Père plutôt que de suivre une quelconque religion faite de rituels, d'obligations et de légalisme. « Écoutez » sa mort en croix pour prendre mes fautes et les vôtres, afin de les effacer en les pardonnant. Écoutez-le lorsqu'il dit avec humilité « je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi. »

Écoute donc Jésus et réponds-lui

À toi aussi, Jésus dit : « si tu n'es pas avec moi durant l'éternité pour faire la fête, tu vas manquer ». Écoute son amour, son affection pour toi.

Après avoir entendu une telle invitation à s’approcher de Jésus, des personnes ont demandé : « Que devons-nous faire ? » Voici la réponse que l’apôtre Pierre leur a donnée : « Changez de comportement et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus-Christ, pour que vos péchés vous soient pardonnés. Vous recevrez alors le don de Dieu, le Saint-Esprit. »

Jésus ne force personne. Tout en laissant le libre choix, il t’appelle, interpelle, sollicite, espère que ta décision sera « oui je veux, moi aussi, te suivre. J'accepte ton amour, ton pardon, ton projet de vie pour moi. »

Pour aller plus loin

Psaumes 22.10 ; 139.16 ; Éphésiens 2.8-9 ; Matthieu 17.5 ; Jean 1.18 ; 14.6 ; Actes 2.38.

Vous aimerez aussi

Du Brésil en France Quand on dit que l’enfance est importante pour la...
Un chrétien est celui qui croit en Jésus-Christ, c'est-à-dire qui le...
Assise à la table d’un petit bistrot parisien, je te vois avancer d’un pas...
Mes parents sont des scientifiques, ingénieurs tous les deux. Depuis ma...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...