Du bébé de la crèche au Christ ressuscité

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Noël : beaucoup plus qu’une belle histoire.
Du bébé de la crèche au Christ ressuscité
Nous aimons généralement l'histoire de Noël avec le petit enfant dans la crèche, les bergers, les mages et leurs cadeaux. Nous apprécions aussi les paroles pleines d'amour et de sagesse de Jésus… Mais peut-être sommes-nous comme beaucoup qui pensent que ses disciples ont un peu exagéré.

Que de miracles difficiles à croire !

Jésus a-t-il vraiment marché sur l’eau ? A-t-il réellement guéri les malades et changé de l’eau en vin ? Sans compter ce que les évangiles nous disent de sa résurrection et de ses apparitions après sa mort sur la croix !
Quand nous examinons avec attention ce que les évangiles nous rapportent du premier Noël, nous comprenons qu’ils se sont concentrés non pas sur les circonstances de la naissance de Jésus, mais sur son identité. En réalité, ils veulent nous montrer que ce bébé, né à Bethléem, était en réalité Dieu qui s’est fait homme !

Le miracle qui supplante tous les autres

Du coup, si nous croyons à ce miracle de Dieu qui « s’incarne » dans la nature humaine, nous pouvons alors croire facilement tous les autres : les guérisons, la tempête apaisée, la résurrection et même le retour du Christ pour juger les vivants et les morts. En effet, si Jésus est vraiment le « Fils de Dieu » qui s’est fait « Fils de l’homme », ainsi qu’il aimait s’appeler, alors toutes les autres difficultés s'évanouissent. S’il est bien cette Parole éternelle de Dieu qui s’est faite chair, y a-t-il une seule chose qui lui serait impossible ?

Allons plus loin

Comme l'a écrit James Packer : « Si Jésus est véritablement Fils de Dieu, c'est sa mort qui devrait nous surprendre, plus que sa résurrection » ! Avant lui, John Wesley avait eu la même conviction. Pour lui, le véritable mystère n'était pas que Jésus, l'Immortel, ressuscite, mais bien que Jésus, l'Immortel, meure. Et si Jésus s'est vraiment soumis à la mort, il est normal que cette mort soit exceptionnelle.

Noël, un début ou une parenthèse ?

D'après la Bible, la mort de Jésus est l'unique planche de salut des hommes. Noël n'est donc que la première étape du plan de Dieu. Mais c'est une étape indispensable.
Disons les choses autrement : si Jésus n'est qu'un homme, même exceptionnel, Noël ne nous emmène pas bien loin. Ce sera au mieux une belle parenthèse enchantée dans notre vie fragile et il n'y aura pas de seconde étape. Mais si Jésus est Dieu, Noël peut devenir le début d'une vie nouvelle avec lui. Une aventure pleine de miracles, de guérisons et de résurrection. Jusqu'à ce que Jésus lui-même revienne selon sa promesse pour chercher et emmener avec lui dans son paradis tous ceux qui lui auront confié leur vie.
Souvenons-nous, grâce à Noël, qu'avec Dieu tout est cadeau !

Vous aimerez aussi

Quand on invite Jésus chez soi, il ne se contente pas du salon… Jésus se...
La société ne peut pas être très différente de ceux qui y vivent. À moins...
Roseline Amable a été déléguée du personnel dans sa société de 2010 à...
Le vent laisse des traces dans la nature et dans nos mémoires.  J’ai...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...