Syndiquée pour mieux servir ses collègues

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Roseline Amable a été déléguée du personnel dans sa société de 2010 à 2014. Retour sur quatre années qui l’ont marquée.

Syndiquée pour mieux servir ses collègues

Quel a été votre parcours professionnel ?

Je suis entrée en 1991 en tant que comptable chez Novartis un groupe pharmaceutique suisse.

Avec l’entrée en bourse de la société, le climat de l’entreprise s’est dégradé. Des bruits de licenciements, de rachat et de fusion couraient.

À l’approche des élections des délégués du personnel, les membres de mon Groupe Biblique d’Entreprise* et moi avons prié à ce sujet. J’ai ensuite décidé de me porter candidate et pour ce faire, j’ai dû me syndiquer. À ma plus grande joie, j’ai été élue. J’ai reçu une formation afin d’avoir les connaissances nécessaires à l’exercice de mon mandat, notamment sur le plan de la fiscalité. Dès lors, j’assistais à toutes les réunions avec la direction.

Quel était votre rôle ?

Je représentais le collège des agents de maîtrise en tant que membre du Comité d’entreprise et déléguée du personnel. Mon rôle était un rôle de médiateur.

J’étais le porte-parole de mes collègues qui avaient des questions à poser à l’employeur et ne pouvaient pas le faire directement. J’étais là pour intervenir en leur faveur, en particulier pour les propositions de licenciement et de restructuration.

La direction parlait de postes. Nous, nous parlions de personnes, de vies humaines.

Je tenais une permanence chaque semaine. Mon rôle était de rassurer les personnes, de répondre à leurs questions.

En quoi avez-vous pu aider vos collègues ?

Ils étaient très inquiets pour leur avenir. Changer de quotidien, accepter que demain les choses soient autrement, tout ça n’est pas facile. On a l’impression d’avoir donné de soi, de s’être investi pour rien. Pour certains, le travail était toute leur vie.

Les aider nécessitait de l’écoute, de la patience et de la discrétion afin de leur redonner confiance en l’avenir.

Quand une de mes collègues a fait une tentative de suicide à la suite d’un burn-out, je suis allée la visiter à l’hôpital. Même en période de crise, je restais en paix grâce à la prière.

Être chrétienne change-t-il quelque chose ?

Le PDG savait que j’étais chrétienne. Bien que tenue au secret professionnel, je pouvais prier et intercéder à la fois pour les dirigeants et pour mes collègues.

Je peux témoigner qu’ils m’écoutaient et m’appréciaient. Ma façon de tempérer les choses les étonnait toujours. Quand les débats étaient houleux, j’étais là pour calmer le jeu.

Je n’ai jamais eu à faire des choses contraires à ma foi ou qui auraient pu mettre en péril la société. Je n’ai jamais connu de blocages alors que nous avons vécu trois plans sociaux en quatre ans !

Quel regard portez-vous sur cette expérience ?

Je garde un bon souvenir de ces années. Tout s’est passé de manière constructive.

Devoir être un moteur pour les autres et les accompagner dans un processus de changement m’a aidée moi-même. Le fait d’avoir Dieu dans ma vie et d’être soutenue par mon GBE* aussi. Quand j’ai été licenciée à mon tour après plus de 20 ans dans la société, j’étais prête à me détacher et à ne pas rester prisonnière de mon passé.

Aujourd’hui, je reste en contact avec mes collègues. Beaucoup ont suivi des formations, suite à un reclassement. Certains ont créé des entreprises, d’autres ont changé de métier. Tous ont bénéficié d’un accompagnement. Je suis moi-même suivie par un cabinet de recrutement et viens d’achever une formation pour devenir conseillère en insertion professionnelle et sociale. Une vocation nouvelle qui est née peut-être de cette expérience.

* Groupe Biblique d’Entreprise.

Vous aimerez aussi

Faire grâce. Est-ce toujours au mépris de la justice ? Les magistrats qui ont...
La satisfaction du bricolage n’est pas toujours égalée par celle du...
En classe de quatrième, il nous avait été demandé de décrire notre «...
Les épreuves nous font souffrir. Elles peuvent aussi nous aider à réfléchir....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...