Tendre la main

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Coacher et être coaché peut refléter une manière d’être.

Tendre la main

• Olivier se propose de rénover votre logement. 

• La méthode Pilates vous invite à apprendre une gym en suivant votre propre coach sur Internet. 

• Valérie s’intitule « coach du bonheur » dont elle vous donne les clés. 

• La banque vous propose un Point Dépenses mensuel, l’occasion, assure-t-elle, de garder un œil sur vos finances et de bien maîtriser votre budget. 

• Telle grande enseigne vous assure un conseiller en salon privé afin de personnaliser votre look ou votre silhouette. 

• Nos célébrités ont leur coach en communication ou en image de marque.

• Je découvre un livre écrit par un coach spécialiste de la reconquête amoureuse…

Vous l’avez compris, la liste des situations possibles de coaching est sans fin.

Valoriser l’autre

Le principe du coaching se rapproche du tutorat qui consiste à guider vers un objectif choisi et validé par le tutoré. Ni conseil, ni critique, il s’agit plutôt de valoriser les points forts, recentrer sur l’objectif en respectant les étapes, faire faire le pas, voire l’effort nécessaire pour franchir l’obstacle. Le coach accompagnera le coaché sur un parcours, pour le booster et le faire aller jusqu’au bout. Qu’il soit individuel ou en groupe, c’est pour un temps limité et un objectif donné. Pas d’emprise ni d’addiction intempestives.

Coacher sans en avoir l’air

Comme pour les pédagogues, Il y a les coachs diplômés et les improvisés, ceux qui en font un vrai métier et d’autres qui font du coaching sans le savoir, par intuition, par goût de faire avancer autrui. Nous avons parfois rencontré sur notre route quelqu’un qui nous a aidés, aiguillonnés ou confortés dans un passage délicat. Cela peut-être un enseignant, un voisin, un supérieur, un collègue, un ami. Le savoir-être compte autant que le savoir-faire. 

Quand Carole invite Flora à faire les soldes en vue de trouver des trucs plus rigolos, sous-entendu pour la sortir de ses sempiternelles tenues kaki, Carole fait œuvre de coach improvisé et bienveillant.

Quand France encourage Jacques au téléphone lundi, à regarder le bleu du ciel et de se raser avant d’aller déposer son dossier au Pôle Emploi, et jeudi, à ouvrir son ordinateur, lire ses courriels et y répondre, elle est en position de coach à l’égard de son ami pour l’aider à traverser cette passe difficile. 

L’arroseur arrosé

Je peux être tour à tour coach et coaché, selon les circonstances et les étapes de ma vie. En amitié, il faut parfois prendre l’autre par la main avant qu’il ne se prenne en main. Être coaché, c’est accepter d’être pris par la main – et non pas pris en main – le temps de franchir une étape. 

Le coût du coaching

Les coachs professionnels œuvrent forcément à titre onéreux. Leurs tarifs sont très variables selon leur notoriété et selon les domaines et la durée. Les coachs d'un sportif haut niveau, d'une équipe nationale, d'un artiste du showbiz ne s'alignent pas sur l'échelle du coach de « Monsieur tout le monde ». Il ne semble pas y avoir de tarif homologué, ni syndical, et la grille est donc souple. Certaines associations proposent un service gratuit de coaching dans le cadre de leurs activités.

Vous aimerez aussi

C’est drôle comme de petites phrases sont intégrées dans nos têtes comme...
Jésus l’avait dit :« Je donne ma vie, personne ne me la prend. » Dans Le...
C ’était à une époque où j’étais au chômage. Ce jour-là, j’ouvre...
Du camp du perdant à celui du vainqueur. La venue du Christ dans le monde a...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...