Foi et superstitions. Ne confondons pas

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Méfions-nous des apparences.
Foi et superstitions. Ne confondons pas
Les superstitions existent partout dans le monde. Elles prennent parfois un aspect quasi religieux qui amène certains à les confondre avec la foi. Elles en sont pourtant loin, très loin même.

Je croise les doigts

Qui n’a jamais dit ou entendu cette phrase ? On croise les doigts par exemple lorsqu’on formule un souhait ou encore face à un danger. C’est ainsi que certains croisent les doigts pendant le tirage du loto. Croiser les doigts serait censé évoquer une croix et permettrait de chasser les influences maléfiques et de conjurer l’infortune. Il ne s’agit nullement de prier.

Brûler un cierge

Pas toujours facile de voir très clair dans ce geste. Dans le meilleur des cas, il peut être un geste de confiance pour manifester un sens de la paternité de Dieu, de son amour et de sa miséricorde. Cela aiderait certains à se concentrer dans la prière, à se rassembler intérieurement, à éviter les distractions… Mais on sait aussi que pour plusieurs cela remplace tout simplement la prière. Comme si le cierge priait à leur place et pouvait faire en sorte qu’ils n’aient pas à prier eux-mêmes !

Je touche du bois

Il s’agit d’un moyen de se protéger du mauvais sort et d'attirer la chance. Les Perses, les Égyptiens et bien d’autres peuples dans l’antiquité le faisaient déjà. Au Moyen Âge, les chrétiens lui ont donné une coloration chrétienne car le bois évoquait pour eux le sacrifice du Christ sur la croix. Toucher du bois était donc une forme de supplication ou de prière qui permettait de se protéger de l'adversité.

L’arc-en-ciel

Les anciens pensaient que l’arc en ciel rendait au ciel et aux nuages l'eau qu'il avait aspirée dans la mer. Dans la Grèce antique, il présageait une bataille. Désormais, l'arc-en-ciel est perçu comme étant de bon augure puisqu’il annonce le retour du soleil après l'orage.
Les japonais l’appellent « le pont flottant du ciel », permettant d'établir la communication entre le ciel et la terre. C’est sans doute pour cela que des personnes font un vœu en l'observant.

Il faut choisir

On considère généralement que la superstition est une forme élémentaire et particulière des sentiments religieux consistant dans la croyance à des présages tirés d'événements matériels fortuits.
L’imagination des hommes est fertile. Ce sont des milliers de superstitions différentes qu’on peut dénombrer dans le monde, autant de moyens dérisoires pour conjurer nos peurs, mais certainement pas pour nous aider à vivre en adultes.
De son côté, la Bible définit la foi comme « une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas ». Avoir foi en Dieu, c’est s’attendre à lui en toute chose. Cette foi est une marche où l’on s’appuie sur lui chaque jour, nourri par ses promesses et fortifié par sa présence. La foi implique confiance et obéissance. C’est la vie tout entière qui est concernée et réorientée.
La superstition peut avoir le goût et la couleur de la foi mais elle est en réalité son ennemi.
Pour aller plus loin
Hébreux 11.1 ; Deutéronome 18.10-14.
Jean-Michel Pedrassani, Le Dictionnaire des superstitions, Contre-dires, 2011.

Vous aimerez aussi

Qu’est-ce qui nous motive à vivre jour après jour ? Les psychologues et...
Ces vestiges d’autrefois témoignent encore aujourd’hui. De quoi ? Pour qui...
Trente ans plus tard, Joseph d’Arimathée se souvient… J’étais jeune à...
Certains croient aux anges tout en niant l’existence de Dieu. Surprenant, non?...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...