Jésus délivre

Complet
Note : 50
( 1 vote )

Quand on invite Jésus chez soi, il ne se contente pas du salon…

Jésus délivre

Jésus se présente à nous comme frappant à notre porte : « Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi ». 

Alors, je le laisse entrer dans la pièce principale, le salon, salle à manger. Et ce sont de très bons moments qui sont vécus. 

Sachant cela, je range très bien le salon, la salle à manger. Il s’agit qu’il puisse trouver un endroit propre et accueillant dans mon espace intérieur. En d’autres termes, j’aménage une zone dans mon intériorité spirituelle pour que le Christ puisse entrer et que je n’aie pas trop honte du bazar que ma vie peut parfois être. Je fais donc avec Jésus comme avec les gens : je cache tout le bazar dans une autre pièce de la maison ; du moment que la pièce à vivre a l’air propre. En d’autres termes, je mets en place une image de moi-même qui n’est pas vraiment ce que je suis. Il s’agit d’une sorte de personnage social, de masque de bienséance. 

Quand Jésus veut aller plus loin

Mais quand Jésus vient un jour à nouveau, il demande : « Tu ne voudrais pas qu’on aille prier dans la chambre ? ». Me voilà bien embêté car j’ai mis tout le bazar du salon en vrac dans la chambre. À l’époque, j’ai pensé que je le rangerais un peu plus tard, une autre fois… Je me suis dit : « qu’importe puisque mon salon est propre ; l’honneur est donc sauf ; je peux garder la face ». D’où mon refus d’inviter Jésus dans la pièce où lui a envie d’aller. 

Bref, plutôt que de me pousser dans mes retranchements, je pourrais tout ranger. Ce serait mieux que d’avoir à confronter avec malaise le désir de Jésus d’aller plus loin avec moi, plus loin en moi. Mais le nettoyage est progressif. Il est évident que dans toute maison, il y a un cagibi où on laisse finalement tout ce qu’il est devenu de plus en plus difficile de ranger ou de jeter. 

Ce processus de nettoyage progressif s’appelle la sanctification. En tant que disciple de Jésus, ma vie doit être différente de la vie des autres, parce que je dis que le Christ règne sur la totalité de mon être. Est-ce une parole en l’air ou une réalité ? Si c’est une réalité, cela signifie que je dois traiter la question des différents bazars (péchés, mauvaises alliances, etc.) qui trainent un peu partout dans ma maison intérieure. 

Drôles de découvertes

Mais quand je me mets à ranger, je fais parfois des découvertes. En rangeant ma cuisine par exemple, j’ai réalisé qu’il y avait des souris. Quelle est la meilleure façon de chasser les souris ? C’est tout simplement qu’elles n’aient rien à manger. Comprenons bien : ce n’est pas la même chose d’avoir quelques bouts de pain qui trainent sous une table dans une cuisine, et d’avoir des souris. Les souris sont actives, elles rongent et détruisent. Dans notre vie, il peut y avoir des croûtes de péché un peu partout. C’est sale et ça nous sépare de Dieu. Mais surtout, cela crée un matériau qui attire d’autres problèmes, qui ne sont pas passifs mais actifs, et qu’on appelle des esprits mauvais. Jésus peut être gentiment installé dans une salle à manger toute propre et la cuisine peut grouiller d’ordures et être infestée par les rats. Pour moi ce sera invivable : quel mensonge que de vivre comme ça ! La seule solution c’est de demander pardon au Christ et de l’inviter à voir la réalité de ce qui se passe en arrière-cuisine, sans penser plus longtemps qu’on pourra lui mentir. Et alors être délivré. Car nous pouvons avoir le Christ en nous, ce n’est pas pour autant que nous n’avons pas à faire du ménage dans notre vie. Nous pouvons avoir le Christ en nous, nous devons être libérés de tout ce qui déshonore sa présence en nous. 

N’oubliez pas…

Parmi les pièces que nous avons à envisager de présenter au Christ, ne pas oublier : la cuisine (rapport à la nourriture), la salle de bains (la pureté), la chambre à coucher (la sexualité), le salon (les relations), les placards (les possessions, biens et argent), le bureau (le travail, la façon de penser), la cave (les soubassements spirituels, vœux, dédicaces), le grenier (les héritages, générations). 

 

Consignes de nettoyage

Commencez par faire la liste des choses qui trainent 

- Faites en une liste et nommez-les comme des péchés. 

- Repentez-vous sincèrement.

- Accueillez le pardon de Dieu. 

Nettoyez la cave et le grenier

- Repérez les héritages générationnels, les paroles de malédiction posées sur nous. 

- Nommez-les et dénoncez-les devant Dieu. 

- Effacez-les au nom de Jésus et remplacez-les par des bénédictions de la part de Dieu. 

Repérer les « souris », présences actives, esprits mauvais

- Rappelez-leur qu’elles ont perdu la bataille car vous avez lâché votre compromission à laisser du désordre dans votre vie. 

- Envoyez-les sous les pieds du Christ, au nom de Jésus. 

Faites appel à d’autres chrétiens s’il y a des choses que vous n’avez pas pu ranger seul

- En cas de besoin, on peut avoir besoin d’amis pour ranger sa maison.

Pour aller plus loin

Apocalypse 3.20

Vous aimerez aussi

Aller au-delà des apparences pour pouvoir partager. Vêtements noirs,...
Myriam Vandenbroucque est consultante Career Direct® - www.coresuccess.fr Dieu...
Quelqu’un a dit: quand on prend la peine de découvrir les ficelles, on se...
L’histoire vraie d’un Gospel. Malgré l’origine écossaise de sa mélodie,...

Commentaires

Noah
05 October, à 14:36
Que la paix du Seigneur Jésus Christ soit sur vous, j'aime vos publications et je souhaite avoir les nouvelles publications dans ma boîte email. Merci
Note du commentaire :
0
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...