Jésus… et après ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Est-il possible de comprendre ce que les disciples de Jésus ont ressenti quand ils ont vu leur maître et ami s’élever vers le ciel pour disparaître ensuite ?
Jésus… et après ?

Quelle rupture ! Quel désarroi !

Pendant trois ans, ils avaient vécu avec lui pratiquement jour et nuit. Ils avaient bu ses paroles, avaient été étonnés de ses réponses, et stupéfaits de ses miracles. Ils avaient reçu un premier choc quand il était mort sous leurs yeux, mais comme Jésus était sorti vivant du tombeau, n’allait-il pas désormais rester avec eux ? C’est ce qu’ils pouvaient penser puisqu’il leur était même apparu à plusieurs reprises après sa sortie du tombeau. Mais voilà, cette fois, c’était fini, bien fini. Qu’allaient-ils donc devenir sans lui ?

Comment comprendre ?

Alors qu’ils ne pouvaient détacher leurs yeux de ce nuage qui avait « absorbé » Jésus, ils ont sans doute eu bien des difficultés à comprendre sa promesse : « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »
Comment peut-il continuer à être avec nous, alors qu’il vient de nous quitter ?
Mais on peut imaginer aussi qu’ils se sont souvenus de ce que Jésus leur avait dit quelques jours avant d’être arrêté et condamné à mort : « Il est mieux pour vous que je m’en aille ; si je ne m’en vais pas, le Consolateur, l’Esprit saint ne viendra pas vers vous. Mais si je m’en vais, je vous l’enverrai. » Il avait même ajouté : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, Mon Père l’aimera, nous viendrons à lui et ferons notre demeure chez lui. »

Un début d’explication

Certainement les choses se sont peu à peu éclairées, dix jours plus tard, lorsque Jésus a réalisé sa promesse et que le Saint-Esprit s’est effectivement posé sur eux le jour de la fête de Pentecôte.

Il faudra sans doute un peu plus de temps encore aux premiers chrétiens pour vraiment saisir qu’avec le Saint-Esprit, c’est Dieu tout entier qui vient habiter en eux : Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit. Un Dieu qu’on ne peut diviser.

Jésus parti et pourtant présent, c’est ce que Paul résume dans cette formule pleine d’enthousiasme : « Christ en vous, l’espérance de la gloire ! »

Que fait Jésus au ciel ?

Bien qu’en butte à beaucoup de souffrances à cause de la persécution, Paul s’écrie, ailleurs, avec la même passion : « Qui peut accuser ceux que Dieu a choisis ? Qui peut les condamner ?... Le Christ Jésus est mort, de plus, il s’est réveillé de la mort : il est à la droite de Dieu et il prie pour nous. »

Au ciel, Jésus a tout simplement repris la place qui est la sienne après son séjour sur terre. Vainqueur définitif de la mort, il a reçu tout pouvoir. Il est à la droite du roi comme son bras droit. Cela signifie que son règne a commencé même si la grande bataille fait rage jusqu’à ce que le mal, les souffrances, les larmes et la mort soient définitivement vaincus dans le monde et en nous.

Jésus va revenir !

C’est l’engagement des anges messagers aux disciples qui ne savent plus quoi penser le jour de son départ. On peut imaginer que cette promesse les a stimulés et préparés à affronter toutes les difficultés qui les attendaient.

C’est l’assurance aujourd’hui encore de tous les croyants qui savent que le mal, la souffrance et les injustices qu’ils voient autour d’eux n’auront pas le dernier mot !
Certes, Jésus n’a pas dit quand précisément il reviendrait, mais ses disciples continuent à y croire comme en témoigne ce cri qui jaillit dans les toutes dernières lignes de la Bible : « Oui, viens Seigneur Jésus ! » Jésus en avait pris lui-même l’engagement lorsqu’il avait dit à ses disciples : « Je m’en vais vers mon Père, mais je vais vous préparer une place. Je reviendrai et je vous prendrai avec moi. »

Être définitivement avec Jésus. Pouvait-il y avoir plus belle perspective pour les apôtres ? C’est aussi cette promesse qui me fait vivre. Je verrai enfin celui qui m’a tant aimé et qui a tant fait pour moi. Alors, moi aussi, je dis : « Oui Seigneur Jésus, viens bientôt ! »

Le départ de Jésus dans la Bible

Après sa mort, Jésus se présente à ses apôtres, et il leur prouve de plusieurs façons qu’il est bien vivant. Pendant 40 jours, il se montre à eux et il leur parle du Royaume de Dieu.
Un jour, pendant qu’il mange avec eux, il leur donne cet ordre : « Ne quittez pas Jérusalem, mais attendez ce que le Père a promis. Moi-même, je vous l’ai déjà annoncé : Jean a baptisé avec de l’eau, mais vous, dans quelques jours, vous serez baptisés dans l’Esprit Saint… Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde. »
Après que Jésus a dit cela, il monte au ciel sous les yeux de ses apôtres. Ensuite, un nuage le cache, et ils ne le voient plus.
Mais pendant que Jésus s’éloigne, les apôtres continuent à regarder le ciel. Tout à coup, deux hommes en vêtements blancs sont à côté d’eux.
Ils disent aux apôtres : « Vous restez là à regarder le ciel. Pourquoi donc ? Jésus vous a quittés pour aller vers le ciel. Et il reviendra de la même façon que vous l’avez vu aller vers le ciel. » (Actes 1.3-11)

Pour aller plus loin
Matthieu 28.20 ; Jean 16.7 ; Jean 14.23 ; Colossiens 1.27 ; Romains 8.33-34 ; Actes 2.34-35 ; Actes 1.11 ; Apocalypse 22.20 ; Jean 14.2-3.



Vous aimerez aussi

Anecdotes, impressions et souvenirs personnels d’une grande voyageuse.À...
Nous vous proposons, quel que soit votre été, de piocher chaque semaine une...
Surnommée la « chambre forte du Jugement dernier », on trouve dans cet abri...
Des bravos L’écologie et le respect de notre environnement sont devenus de...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...