Les grands-parents sont irremplaçables

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Les générations sont utiles et complémentaires. 

Les grands-parents sont irremplaçables

Connaissez-vous l’énigme du Sphinx dans la mythologie grecque ? 

La voici : « Quel être, pourvu d’une seule voix, a quatre jambes le matin, deux jambes le midi, et trois jambes le soir ? » Le héros Œdipe répond : « L’homme : lorsqu’il est enfant, il a quatre jambes, car il se déplace à quatre pattes ; adulte, il marche sur deux jambes ; quand il est vieux, il a trois jambes lorsqu’il s’appuie sur son bâton ». Ces trois phases de notre existence représentent aussi les trois générations qui se côtoient au cours d’une même vie : l’enfant, le parent et le grand-parent. Cette dimension est aussi présente dans la Bible. Dieu s’y présente comme le Dieu d’un grand-père : Abraham, d’un père : Isaac et d’un fils : Jacob(1). Trois générations qui ont su transmettre la foi de leurs ancêtres.

Le code génétique n’est pas tout

Depuis toujours, l’humanité s’est posé la question de ce que chacun transmet à ses descendants. Si nous savons depuis bien longtemps que parents nous ont donné la vie, nous comprenons mieux ce qu’ils nous transmettent en plus du patrimoine génétique. Ils nous inscrivent dans une lignée qu’ils ont reçue eux-mêmes de leurs propres parents. Un lien direct nous relie à nos grands-parents dont nous sommes aussi les héritiers. La sagesse populaire en rend bien compte quand elle dit que... certaines qualités ou défauts sautent une génération. 

Dans notre arbre généalogique qu’est-ce que nos grands-parents nous lèguent ? Le professeur Marcel Ruffo répondait : « Les grands-parents sont un arbre de vie, ils représentent le passé dont on est issu.(2) » 

Chacun son rôle

Les enfants associent leurs parents au domaine de la sexualité. Même si l’évolution de la société tend à brouiller les cartes, ils savent qu’un homme et une femme sont nécessairement à l’origine de leur vie. L’interdit universel de l’inceste empêche un mélange sexuel entre ces générations proches. D’une certaine manière, les grands-parents sont asexués pour les petits-enfants. Rien d’étonnant donc que les adolescents partagent avec eux plus facilement qu’avec leurs parents leurs déboires amoureux. 

Les grands-parents sont associés au domaine du sens de la vie. Puisqu’ils sont les parents de leurs parents, ce sont ceux qui, à leurs yeux, ont l’expérience. Ils doivent savoir puisqu’ils ont vécu ! Les petits-enfants vont donc leur poser des questions sur la vie, mais surtout sur ce qu’il peut bien y avoir après elle. Où va-t-on quand on quitte la terre de nos ancêtres ? 

Les petits enfants écoutent avec la plus grande attention leurs grands-parents sur ces questions. Ils les croient parce qu’ils sont la mémoire de la vie. Il suffit d’écouter les témoignages des petits-enfants aux enterrements de leurs grands-parents pour en avoir une démonstration.

Privilégiés et précieux

Pour toutes ces raisons, les grands-parents sont ceux qui peuvent le plus naturellement éveiller à la foi. Si les parents transmettent la vie, les grands-parents sont bien placés pour transmettre la vie éternelle.  

1. Exode 3.15-16 ; Actes 3.13 ; 7.30-32.

2. Marcel Ruffo, Grands-parents, à vous de jouer, éditions Anne Carrière, 2012, p.79.

Vous aimerez aussi

On n’est pas trop de deux pour poser les bonnes questions, faire émerger les...
Différentes manières pour un couple d'être fertile. Après l’euphorie de la...
Une fillette de 11 ans se lève et se dirige vers la porte de la salle de...
Coacher et être coaché peut refléter une manière d’être. • Olivier se...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...