Quand tout bascule autour de nous…

Extrait Réflexion

Le 14 juillet dernier, la région de Liège (Belgique) a été touchée par des inondations sans précédent, une catastrophe vécue comme un véritable « tsunami » par ses habitants. Pendant deux jours, l’eau a dévasté des quartiers entiers, charriant tout sur son passage, faisant plus d’une trentaine de victimes.


Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Interview du Capitaine Michael Druart, officier de l’Armée du Salut à Liège :

Comment avez-vous réagi ?

Des inondations, on en voit tous les ans à la télé, mais quand on est directement touché, cela change tout. En situation d’urgence, on cherche d’abord à contribuer à sauver des vies, il faut réagir vite. Les questions viennent après.
Face à l’horreur, face au drame, je me suis souvent arrêté sur le bord de la route pour pleurer.

LiègeComment ont réagi les gens autour de vous ?

Quand le malheur arrive, il n’y a d’abord pas de mots pour le dire. On le subit. Ensuite, vient le pourquoi, la recherche de sens. On cherche des réponses… Puis s’exprime la colère devant le manque d’anticipation et le manque de moyens mis en œuvre. Ensuite, on entame la période de deuil : à la fois matériel et, dans certains cas, humain avec la perte de personnes chères autour de soi…
Quand les gens reviennent sur les lieux de la catastrophe, ils réalisent tout ce qui a été perdu. Les familles sont sous le choc : cauchemars, dépressions, envie d’en finir. Le choc post-traumatique peut entraîner des burn-out voire même des violences au sein des familles. Une dame m’a confié : « J’ai 82 ans, j’ai tout perdu, même les photos de mon mari décédé. Toute une vie est partie en quelques heures, comment voulez-vous que je fasse à mon âge ? »

Comment peut-on garder le cap dans la tourmente ?

Notre première mission à l’Armée du Salut c’est d’être présent auprès des sinistrés. En même temps que l’on apporte une aide matérielle (lire ci-dessous) et que l’on travaille dans...

L'accès au reste de cet article est protégé.

Achetez cet article pour le lire en intégralité ou le télécharger en PDF.

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...