L’émancipation de la femme en Occident

Complet
Note : 40
( 1 vote )
L’émancipation de la femme en Occident
Les femmes sont aujourd’hui ministres ou chefs d'État. Elles pilotent des entreprises ou des avions. Bref, elles font bouillir la marmite de l'histoire contemporaine autant que les hommes.
Quelle évolution quand on sait que, pour le droit romain, la femme était considérée comme un simple maillon de la famille ou comme une marchandise qui s’échangeait contre une dot ! À l’époque, le père choisissait l’époux de sa fille et avait pouvoir de vie ou de mort sur elle pendant toute sa vie.

L’apport du christianisme

Le comportement de Jésus à l’égard des femmes va à l’encontre des usages de son époque. Non seulement ses miracles et ses paroles s’adressent aussi bien aux femmes qu’aux hommes, mais les évangiles nous le montrent également établir un rapport de liberté et d’amitié avec des femmes.
On accuse assez facilement l'apôtre Paul de misogynie. Tomber dans ce piège, c’est oublier les responsabilités éminentes qu’il a reconnues à quantité d’entre elles.
Certes, l’histoire de l’Église, trop souvent influencée par la mentalité de son époque, n’a pas toujours été glorieuse à l’égard des femmes. C’est quand même elle qui, en 1215, est finalement parvenue à exiger le libre consentement de l’homme et de la femme comme condition de la validité du mariage.

La Réforme et après

En mettant la Bible en libre accès, la Réforme protestante du 16e siècle a indirectement favorisé l’accès des femmes à la lecture. Parmi les laïcs qui prêchent, il y a, au début, des femmes.
La révocation de l’édit de Nantes en 1685 va chasser de France bien des pasteurs. Certaines femmes deviennent alors prophétesses et entretiennent une ardente ferveur religieuse et guerrière pendant la guerre des Camisards dans les Cévennes.
Dès la fin du 18e siècle et tout au long du 19e, des femmes protestantes vont participer aux mouvements d’éducation, de secours et d’émancipation féminine grâce aux « Réveils », ces grands mouvements de foi et d’engagement social qui ont fait évoluer la société.

Aujourd’hui

Toutes les évolutions de nos sociétés devraient pouvoir être questionnées, y compris lorsqu’il s’agit des « droits des femmes ». On ne peut, néanmoins, que se réjouir de l’accélération de plus en plus rapide de la condition féminine.
Les mouvements féministes d’aujourd’hui savent-ils ce qu’ils doivent au christianisme ?

L’émancipation féminine en France

1880 : La Sorbonne s'ouvre aux jeunes filles.
1900 : Les femmes peuvent plaider comme avocates.
1903 : Marie Curie reçoit le prix Nobel de physique.
1909 : Création du congé maternité (non rémunéré).
1920 : Les femmes mariées peuvent adhérer à un syndicat sans l'autorisation de leur mari.
1938 : Suppression de l'incapacité juridique des femmes.
1945 : Les femmes votent pour la première fois.
1989 : Première femme maire d'une ville de plus de 100.000 habitants (Strasbourg).
1991 : Première femme Premier ministre.
1999 : La Constitution intègre le principe de parité.
2005 : Première femme à la tête du patronat français (le Medef).

Pour aller plus loin
Luc 7.13,37-50 ; 8.2 ; 10.38-42 ; Jean 11 ; Romains 16


Vous aimerez aussi

« À rester dans ta tour d’ivoire, En broyant du rose ou du noir, Tout...
Le Credo se termine ainsi: «Je crois… la résurrection de la chair et la vie...
C’est clair : nous n’avons pas vraiment de pouvoir pour orienter les...
Des découvertes archéologiques apportent du crédit aux récits bibliques....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...