À partir de quand devient-on dépendant ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Je suis commercial et je vais souvent au restaurant avec des clients. Difficile de refuser un verre, puis deux, voire davantage... 

À partir de quand devient-on dépendant ?

Je vois que vous faites un métier convivial… C’est vrai : qui dit convivialité, dit trinquer, un verre par-ci, un verre par-là, mais attention, au-delà de deux verres par jour, votre consommation devient toxique…

Vous n'êtes pas seul à vous poser ce type de question. Et c'est plus sournois qu'on le croit. Savez-vous qu’une personne sur dix est touchée par ce problème de dépendance ! C'est énorme !

Qui est alcoolique ? 

C’est celui qui a perdu toute liberté de s'abstenir de boire de l'alcool. Quand on commence à agir, il est bien souvent déjà très tard. Voyez-vous, en tant que médecin par exemple, je ne peux intervenir que dans quatre situations : 

1/ le consommateur présente un problème de santé latent ou patent : hypertension artérielle, dépression...

2/ le consommateur pose problème à des tiers comme son conjoint, sa famille, son employeur, voire la justice suite à des alcoolisations aiguës ou répétées

3/ le consommateur est incapable de contrôler sa consommation à long terme, et présente des troubles somatiques, biologiques, sociaux…

4/ la dépendance alcoolique est évidente quand une réduction de consommation entraîne les signes qu'on retrouve dans un sevrage. 

Agissez sans attendre

La spirale de la dépendance entraîne des conséquences graves. Écoutez plutôt les complications dues aux excès à long terme : cirrhose et cancer du foie, cancer de l'ovaire et des voies aérodigestives comme le pharynx, le larynx, l'œsophage, puis pancréatite, maladies du système nerveux central et périphérique, polyradiculonévrite, troubles psychiques tels que délire de jalousie, démence, ou dépression, épilepsie et delirium tremens surtout en période de sevrage, hypertension artérielle, troubles du rythme, myocardiopathies, overdoses... Voulez-vous que je continue à brosser le tableau de l'alcool en France ? Eh bien, en une seule année, c'est plus de 6 morts sur 100 ! 

Si depuis qu'on a limité en France l'alcoolémie au volant à 0,5 g/L, on est passé de 40 à 33% d'accidents mortels sur la route, sept crimes sur dix se font encore aujourd'hui sous l'influence de l'alcool, sans compter les nombreux accidents et violences au travail ! 

Vraiment « à votre santé » ?

Quelle folie, lorsque nous trinquons de clamer en chœur : « À votre santé », quand on sait que l'alcool est à l'origine de tant de millions de morts !

Mais je sais, au début, l'alcool est un plaisir… Mais on peut passer très lentement de la consommation régulière bien tolérée, à l'augmentation progressive de la consommation pour ressentir les mêmes effets…

L'alcoolique n'aime pas le vin

C’est en fait l'ivresse que l’alcoolique recherche ! Pourquoi ? Parce qu'au fond de lui, il cherche à fuir la réalité…

Faites en sorte que l'alcool soit consommé avec modération pour qu'il reste toujours un plaisir gustatif pour vous, et surtout qu'il ne devienne pas un remède à votre éventuel mal-être. 

Toute dépendance est un esclavage qui n'apporte jamais le bonheur dans nos vies ! (…) Si vous me posez cette question, c'est que vous avez encore le temps de dire « stop » aux pressions sur vous ! Alors, n'attendez pas, réagissez tout de suite !

Vous aimerez aussi

Est-ce que les hommes sont tous comme ça ? Beaucoup de femmes se demandent : «...
Guy-Daniel KOECHLIN vous répond : médecin du travail, psychothérapeute et...
Cela m'effraie parce que parfois je n'arrive pas à me contrôler. Je n'ai que...
Max Fleury est médecin, animateur TV, conférencier, auteur. Si nous nous...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...