Le conflit, un signe de vie et de liberté ?

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Notre cerveau est composé de 100 milliards de neurones, connectés différemment selon les personnes. Est-ce étonnant de ne pas se comprendre ? Ou le prodige n'est-il pas que nous arrivions quand même à le faire ?
Le conflit, un signe de vie et de liberté ?
Comme à chaque élection, Jonathan et Nathalie partent la main dans la main au bureau de vote. L’un va voter pour un candidat de gauche, l’autre pour un candidat de droite. Ils rentrent chez eux, souriants et heureux, tout en sachant que leurs votes s'annulent ; mais ils ont la satisfaction d'avoir fait leur devoir de citoyen.
Pour Jonathan et Nathalie, il n’y a pas de conflit. Ils ont simplement des opinions différentes. Par contre, Jonathan évite de parler politique avec sa tante ; celle-ci supporte mal qu’on ne soutienne pas ses choix, et elle se fâche immédiatement.

Qu’est-ce qu’un conflit ?

Un conflit est un différend, mais tout différend n’est pas un conflit. C’est un différend impliquant une forte charge émotionnelle.
Dans tout conflit il y a trois niveaux à prendre en compte :
Le contenu, c’est-à-dire l’objet du conflit : des idées, des points de vue, des opinions, des valeurs, des traditions…
La relation, celle que nous entretenons avec l’autre. C’est la manière dont nous nous voyons et dont nous voyons l’autre.
Les émotions et les sentiments qui nous animent.
Jonathan a un conflit avec sa tante sur les questions politiques ; mais comme ils s’aiment bien, le conflit reste au niveau du contenu. Cela n’a pas de conséquence sur leur relation.

Avant tout, un problème de communication

Le contenu, la relation et les émotions sont ce qui structurent la communication, et donc le conflit, puisque tout conflit est un problème de communication.
Il est normal et sain d’avoir des opinions différentes. Quelquefois, cela peut se transformer en conflit de contenu. Cela est tout à fait normal aussi. Ce n’est pas toujours facile à vivre, mais cela fait partie de la vie.
La relation nous aide à surmonter les conflits de contenu. Je me souviens de deux amis présents dans un de mes stages qui s’étaient violemment disputés. À la fin de la matinée, ils sont partis bras-dessus bras-dessous au restaurant pour déjeuner ensemble.
Le problème commence quand le conflit de contenu devient aussi conflit...
Christian Seytre est consultant en management.
*Amos 3.3


Vous aimerez aussi

Et si c’était Dieu qui était persécuté ? Depuis fin 2012, la Centrafrique...
Vous avez dit: déterminisme scientifique. Excuse facile ou réalité...
La société ne peut pas être très différente de ceux qui y vivent. À moins...
Interview de Jean-Marc Hoang-Tho* : la médecine ne fait pas de miracle....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...